Message du mois

Le feu d’artifice  illuminant le ciel du premier jour de l’an 2021 est resté muet, ni éclat, sans bruit. Et pourtant,   l’année 2021 était attendue avec confiance et espérance pour vite sortir de nos murs, prendre l’air, visiter nos familles, notre entourage, serrer la main du voisin et faire la farandole. Mais en vain. Nos espoirs sont toujours en attente et notre confiance  mise à l’épreuve. Il faut encore un petit peu de patience. A même temps, nous aimerions  retrouver librement  nos différents lieux de référence : salon de coiffure, cabinet médical, terrain de sport, église, etc.

A Noël, nous avons estimé opportun de laisser passer cette période des fêtes de fin d’année avant de reprendre  nos célébrations eucharistiques hebdomadaires et dominicales. Cependant, durant  cette période de silence, les prêtres n’ont cessé de célébrer aux intentions des défunts de nos familles.

À présent, suite à diverses consultations, il paraît opportun de reprendre en toute sécurité les messes qui ont été interrompues,  car la loi autorise les célébrations liturgiques publiques de 15 personnes, non compris les enfants jusqu’à l’âge de 12 ans.

Pour ce faire, et dans le but de respecter les règles minimales, certaines dispositions pratiques sont en vigueur, notamment :

  • dresser au préalable des listes d’inscriptions qui seront disponibles aux personnes de référence de nos clochers ;
  • « une distance de 1,5 mètre est garantie entre chaque personne et une seule personne est autorisée par 10 m2 ; »*
  • célébrer les eucharisties hebdomadaires dans les petites églises en privilégiant l’aspect  festif ;
  • retrouver la joie de rassembler les enfants de différents groupes de KT, car une communauté dépourvue de jeunes est sans avenir.

En ce début d’année, nous vous souhaitons de nous rejoindre pour avancer ensemble dans la confiance et l’espérance des jours meilleurs.

Tous nos Meilleurs vœux.

 

JP Nlandu

Voir l'onglet Horaire des eucharisties


Oraison pour la messe en temps de pandémie

Seigneur Dieu,

en tout danger tu es notre refuge et c'est vers toi que, dans la détresse, nous nous tournons ;

nous te prions avec foi :

regarde avec compassion ceux qui sont dans la peine,

accorde à ceux qui sont morts le repos éternel,

le réconfort à ceux qui sont en deuil,

aux malades la guérison,

la paix aux mourants,

la force au personnel soignant,

la sagesse à ceux qui nous gouvernent et,

à tous, le courage de progresser dans l'amour ;

ainsi, pourrons-nous ensemble rendre gloire à ton saint Nom.

Par Jésus Christ, ton Fils, notre Seigneur,

qui vit et règne avec toi dans l'unité du Saint-Esprit, Dieu, pour les siècles des siècles. 

 

Proposé par l'abbé Charles